Games Convention : partie V - Impressions de Zdravo

L'édition 2007 de la Games Convention a pris fin dimanche soir, et il n'aura pas fallu attendre longtemps pour entendre les satisfactions des organisateurs. Il faut dire que sur les quatre jours ouverts au public, ce salon a accueilli plus de 185 000 visiteurs pour quelques 500 exposants. De quoi donner la folie des grandeurs ! Mais revenons sur ce que vous attendez tous (ou du moins ceux qui auront la patience de me lire) : mes impressions sur Age of Conan : Hyborian Adventures.

Nous sommes le 22 Août, la journée réservée à la presse. Après un regard furtif sur le stand Bodypainting (où une charmante créature titillait nos rétines), nous nous dirigeons directement vers la succursale d’Eidos, un stand un peu caché mais dont les décors ne pouvaient nous induire en erreurs : têtes de morts, os rongés ou non, sang, armatures en bois… et une cage avec son petit oiseau dedans (mais possédant un regard de tigresse, grrrRrr). Après quelques présentations auprès de Crippius, le chargé de communauté francophone, nous nous précipitons sur les douze PC (écrans wides de 22 pouces, Intel Core 2 Duo E6600, Geforce 8800 GTS).

>Un premier constat qui saute aux yeux : les graphismes ! Je ne m’attendais pas à de si bons décors que ce soit au niveau de la végétation, de l’atmosphère ou du détail des personnages. Et pourtant les options n’étaient pas poussées à fond, ni sous DirectX10… De quoi envisager pas mal de choses ! Concernant les personnages en eux-mêmes, ils étaient bien mieux que je ne l’espérais : les muscles saillants, la respiration, les animations variées et plutôt bien réussies. De quoi me mettre dans le bain dès les premiers instants.

Mon premier personnage que j’ai eu entre les mains fut l’Assassin (6 classes étaient disponibles : Assassin, Barbare, Démonologue, Héraut de Xotli, Shaman ours, Gardien). Visuellement il ne paye pas de mine, mais il est plutôt intéressant malgré quelques absences de taille telles que la non-présence de potions de poison, la furtivité ne servant pas à grand-chose en combat (pas de bonus lors du premier coup lorsque l’on apparait). Mais je ne jette pas la pierre, il reste encore pas mal de temps et mon petit doigt me dit que je n’ai pas pu tout voir…

Mes premiers pas furent plutôt maladroits. Même si l’interface était simplifiée, il fallait quand même un petit temps d’adaptation : Le maniement du personnage (déplacement, attaque, etc…) est relativement aisé, et il est possible de progresser rapidement pour peu qu'on ait pris la peine d’écouter les conseils de Crippius. Mais prenant mon courage en mains, je me décidai très rapidement à (littéralement) bondir sur le premier adversaire se trouvant à ma portée : un simili « barbare » (dont 10min plus tard j’appris qu’il s’agissait en fait d’un shaman ours... Bbk !). Je passerai sur les détails du duel, la vidéo est cent fois plus parlante.

Ce que je peux dire c’est que le PvP n’est pas simple. Il faut bien connaitre son personnage, savoir manier les combos, varier les coups en fonction de son adversaire, s’adapter continuellement. Dommage que l’esquive n’était pas encore implantée, nul doute que pour une classe telle que l’assassin, le rôle de l’esquive est/sera déterminant. Néanmoins, mon avis est plutôt positif malgré quelques oublis de contenus. Durant les autres journées, j’ai également pu toucher au Gardien, Barbare, Héraut de Xotli, et Démonologue.

- Le Gardien : je n’ai pas pu en profiter suffisamment, à peine 5min. Mais visuellement il claque ! Sans doute mon préféré si je devais élire le plus « beau » (c’est totalement subjectif). Au niveau des combos, j’ai noté la possibilité d’utiliser son bouclier. Et ça fait mal ! Avec le démonologue, l’une des classes les plus abouties parmi celles misent à ma disposition.

- Le Barbare : par Crom ! Il frappe comme une fillette… Je veux dire par là que le Shaman Ours est aussi puissant que lui (mais visiblement cela sera remanié au cours de la béta). Ses biscotos sont bien visibles, ses peaux d’animaux aussi, mais on ressent bien qu’il a oublié son cerveau aux vestiaires. Il n’a pas compris qu’il déguste pas mal au corps à corps. Je m’attendais à mieux pour une classe si caractéristique de Conan. Des coups puissants, mais rien de transcendant visuellement. Faut dire que l’animation est cohérente : son épée à l’air de peser 36 000 tonnes, il est assez lent avec elle. Vivement un test avec d’autres armes…

- Héraut de Xotli : les animations des sorts (et de transformation) sont sublimes. Cthulhu n’a qu’à bien se tenir devant sa métamorphose ! (il a une tête de poulpe je trouve). Au niveau du combat, il est bon mais sans plus, hormis un coup terrible où il plante son épée dans le sol provoquant alors des dommages magiques assez importants.

- Démonologue : clairement mon préféré (parmi les 6 classes présentées). Théoriquement on n’avait accès qu’à l’incube (le démon humanoïde), ce dernier augmentait les points de vie maximum du caster (pour environ 1100HP, 150Hp de plus). Mais quelques heures plus tôt j’avais vu un dev’ tripatouiller dans la liste des sorts… j’ai donc fait de même en douce, et j’ai placé dans ma barre de combos, le sort invoquant le succube (95D ?). Impres.. sein..sionant. Elle permet de régénérer le personnage. A noter que l’on ne peut pas les invoquer tous les deux en même temps, et que tous les deux peuvent protéger le caster en cas d’attaque envers ce dernier (ils ripostent avec des boules de feu). De nombreux sorts défensifs et offensifs : DoT, sacrifice de vie à fin d’augmenter les dommages, sorts en AE, root, etc… D’ailleurs, une technique particulièrement efficace : Root/reculer/se déchaîner sur l’ennemi. Généralement il n’a pas le temps de venir à vous et meurt avant. Espérons que cela sera rééquilibré lors de la béta.

Tout comme Bbk, pas de tissage de sorts, Wait & See donc.

Concernant le PvP et PvE de siège. J’ai été époustouflé ! Que ce soit graphiquement, mais aussi l’environnement sonore… On sait le boulot effectué derrière, ça colle très bien au jeu : sombre, lugubre, effrayant. Faudra sortir en groupe dans les donjons, je vous le dis ! Une atmosphère très prenante avec des Boss particulièrement réussis et très coriaces (Jorgen a dû tricher pour les tuer…). Pour la prise des forteresses, on passe à une tout autre envergure : du grandiose. Là où l’ambiance était confinée lors du donjon, ici nous prenons de l’espace… Engins de sièges, rhinocéros et mammouths, soldats. Tous les éléments pour assaillir le fort. Après avoir détruit la porte centrale, c’est deux vagues successives qui arrivaient de plein fouet sur un pauvre petit barbare (mais costaud). Là aussi, le boss était très bien réalisé et les combats s’annonçaient épiques !

Pour conclure, je dirais que j’ai été surpris par certaines classes (démonologue, shaman ours) mais aussi légèrement déçu par d’autres (barbare et un peu l’assassin). Néanmoins dans l’ensemble, j’ai passé de très bons moments et une bonne expérience du jeu : c’est dynamique, graphiquement épatant, bien ficelé (malgré quelques détails à corriger lors de la béta). Mais j’avoue que j’aurais préféré tester directement en jeu plutôt qu’en CTF. Ne serait-ce que pour voir les interactions PvE, mais aussi voir les villes, le comportement du jeu, etc... Mais je suis trop gourmand ! Il faut savoir patienter, non ? Avec Age of Conan, nous n’allons pas être déçus. D’ailleurs la presse allemande et le jury de la Games Convention s’accordent aussi pour signaler que ce MMOs est plus que prometteur ! (Age of Conan : Hyborian Adventures a remporté le premier prix MMO lors du salon, et a reçu le prix de la presse allemande).

Merci à toute l’équipe de Funcom pour sa gentillesse ainsi qu’un grand merci à Crippius qui nous a bien aidé (allant même jusqu’à nous prêter gentiment un PC pour recharger mon caméscope ^^)

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.