Games Convention : partie III - Impressions de BBK

Me voilà donc dans le stand Age of Conan.. Il y règne une odeur de fauve et les fourrures et armes agrémentant les murs de bois renforcent cette ambiance guerrière. Au centre de la pièce, une cage dans laquelle se débat une prisonnière. A côté, un feu crépite sous un chaudron duquel dépasse ce qui semblerait être un fémur humain.. Effrayant !

Douze machines avec des écrans wide de 22'' sont mises à notre disposition afin de tester un des mini-jeux PvP auxquels auront accès les joueurs d'Age of Conan à leurs heures perdues.

La première chose qui me frappe est la nette différence de rendu graphique, en comparaison des vidéos que l'on peut voir circuler sur le web. Les corps sont sublimements modélisés, la texture de leur peau est troublante de réalisme et le mouvement de cage thoracique de mon personnage alors qu'il reprend son souffle tend à le rendre encore plus vivant.
Toutefois, si cela pourrait me faire regretter de ne pouvoir contrôler un personnage féminin, il me suffit d'un bref coup d'oeil par dessus mon épaule pour voir la plantureuse babe, vêtue de.. d'un.. peu vêtue en somme.
Mais revenons à ce qui vous (sic) intéresse: les graphismes. Si ces derniers ne sont pas poussés au maximum (d'après Crippius), le rendu graphique en DX9 dépasse largement tout ce à quoi j'ai pu jouer jusqu'à maintenant ! La configuration hardware des ordinateurs mis à notre disposition est la suivante: Intel Core 2 Duo E6600; Geforce 8800 GTS (pas de précision quant à la mémoire vidéo) et 2 Go de ram, ce qui m'a permis de jouer confortablement, sans aucun ralentissement, ni lag.

Me voilà donc aux commandes d'un shaman-ours, dans l'instance Capture The Flag.
Deux camps y sont opposés: les rouges et les bleus, distingués par des capes de couleur (à noter que si le Heraut de Xolti en mode démon a une cape en instance CTF - pour des raisons que vous comprendrez tous - il n'en sera pas de même en PvP libre. Il restera donc "nu".. mais pas attirant pour autant).
Plusieurs buffs sont déjà à ma disposition (la plupart étant des buffs de groupe) au niveau 40, ainsi qu'une palette de soins de groupe, de zone (cône), HoT etc.. En ce qui concerne les sorts offensifs, je ne dispose à ce niveau que d'un DD au cast très rapide mais dont les dégâts sont faibles (d'autant plus sur les démonologues qui ont des buffs de résistance magique).

Après m'être préparé au combat (4 à 5 buffs au total), je me lance au coeur de la mêlée. Au passage, j'ai pu constater que les animations des coups balancés en courant étaient particulièrement réussies. Dans la mesure où le système de combat est en cours de remaniement, nous avions affaire à une interface transitoire: ici, il faut cliquer sur l'icone du combo souhaité, puis après un cours instant (matérialisé par une jauge), appuyer sur les touches 1, 2 ou 3 suivant le coup directionnel requis. Malgré une telle simplification (circonstancielle), force est de constater qu'il faut un minimum de "skill" pour abattre un adversaire en mouvement. Rester statique est synonyme ici de mort dans la plupart des cas.. Une fois l'animation du combo enclenchée, il ne faut plus bouger (ou du moins ne rien faire d'autre que pivoter) sous peine de "slider" et d'interrompre le combo. Après plusieurs essais, il semblerait que l'idéal soit de rester en mouvement jusqu'au dernier coup directionnel (certains des combos à notre disposition nécessitant 2 coups directionnels) validant le combo.

Mon shaman avait à sa disposition un large panel de combos parmi lesquels trois me parurent particulièrement intéressant: un combo réduisant l'armure, un autre particulièrement dévastateur, et enfin un autre produisant un effet de "knock back" sur l'adversaire. Un Hot particulièrement salvateur permet d'asséner tous ces coups tout en encaissant les coups adverses (à noter que les cooldowns de ces hots et des combos sont de l'ordre de 10 à 20 secondes).
Cette classe paraît de toute évidence "imba" en l'état actuel et Crippius me confirmera plus tard qu'elle fait partie de celles qui feront l'objet de remaniements dans le cadre d'une rééquilibrage.

Ma première impression sur le gameplay, à l'occasion de mon test du shaman, est donc dans l'ensemble vraiment positive: l'ensemble est dynamique et suffisamment complexe pour rendre à l'habilité des joueurs ses lettres de noblesse. Toutefois, certaines compétences n'étaient pas implémentées, comme l'esquive dont l'obtention nécessite un investissement de points de compétence.

Outre le shaman ours, j'eu la possibilité de tester quelques autres classes: l'assassin, le héraut de Xotli et le démonologue.

Ce premier fut à mes yeux très décevant: la furtivité ne donne pas accès à des combos en tirant profit (à ce niveau là du moins)... Le déplacement furtif est comparable à celui de Dark Age of Camelot et Zdravo n'a pas perçu la subtilité d'une dissimulation au sein de l'environnement dans la mesure où je lui étais totalement invisible. Mon assassin avait à sa disposition des potions de vie, mais pas de fioles de poison. Certes, j'avais accès à des combos réduisant la résistance au poison, ou en infligeant à la cible sous forme d'une DoT, mais cela reste à mes yeux un peu pauvre si l'application de poison sur les lames n'est pas existante à plus haut niveau.

Le Héraut de Xotli fut lui au delà de mes espérances ! Les effets des sorts d'amélioration sont magnifiques et la forme de démon (unique) très impressionnante. Les dégâts purement magiques (je pense notamment à un AE en cône de feu) semblent anecdotiques en comparaison des dégats occasionnés au corps à corps. Par exemple, un combat particulièrement impressionnant se termine par une animation au cours de laquelle le Héraut plante son épée dans le sol, infligeant de terribles dégats à l'adversaire sous la forme d'un add damage magique.

Enfin, le Démonologue se montra à mes yeux une classe à pet plutôt complète. Nous avions accès à un seul type de démon, mâle et femelle: le succube augmentant la régénération du personnage, alors que l'incube augmente le nombre maximal de points de vie (un bonus de l'ordre de 150pv pour un total de l'ordre de 1200). De nombreux sorts défensifs et offensifs sont à la disposition du démonologue: buffs en tous genres, sacrifice de vie augmentant les dégâts infligés, DoT, sorts de dégâts direct de type feu et foudre, sort en AE, root etc.. Le personnage encaisse suffisamment pour placer un root (à ce titre, je n'ai pas perçu de ralentissement de cast), reculer, puis nuker n'importe quel tank jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Je n'ai pas vu le système de tissage de sorts et il semblerait que celui-ci soit en cours de remaniement suite aux retours des beta-testeurs.

En résumé, le jeu est certes proprement magnifique et incroyablement dynamique, mais l'arène CTF ne me parait pas être l'élément du jeu susceptible de montrer son plein potentiel. En outre, certains aspects du jeu semblent avoir besoin d'être rééquilibrés et peaufinés au fil de la bêta, mais l'ensemble me semble suffisamment abouti pour que la release soit à la hauteur des espérances de la communauté des joueurs les plus exigeants.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.