Chapitre I : Age Pré-Cataclysmique


L'Age Pré-Cataclysmique (20,000 av.JC)

Nous en savons très peu de cette époque, nommée ainsi par les Chroniques Nemediennes, exceptée la fin, et celle ci reste voilée de légendaires brumes.

L'histoire connu débute avec le déclin de la civilisation du continent principal, le continent Thurien; cette civilisation était menée par les royaumes de Ramelie, Valusie, Verulie, Grondar, Thulé et Commorie.

Ces peuples parlaient une langue commune, venue, probablement, d'une lointaine parenté; mais ils ne semblaient pas s'entendre... Les Barbares de l'époque étaient les Pictes; ces derniers habitaient des îles lointaines de l'Ocean de l'Ouest. Il y avait ensuite les Atlantéens, qui demeurent sur un petit continent entre les îles Pictes et le continent Thurien. Et pour finir, les Lemuriens, qui occupaient une chaîne de larges îles dans l'hémisphère Est.

De larges parties du monde demeuraient inexplorées, et les royaumes civilisés, bien qu'énormes, occupaient une portion relativement petite à l'échelle de la planète.

La Valusie était le royaume le plus à l'ouest du continent Thurien; sa capitale, la Cité des Merveilles, était le joyau de l'époque.

Venait ensuite Grondar, dont les habitants n'accordaient pas une aussi grande importance à la culture que chez ses voisins, était quant à lui le royaume le plus à l'est du continent.

Parmi les fines bandes de terres les moins arides du désert de Grondar, dans les jungles infestées de serpents et parmi les montagnes coiffées de neiges, vivaient des clans dispersés de tribus primitives et sauvages.

Sur les rives de l'Est du continent Thurien vivait une autre race ... humaine, certes, mais mystérieuse, et non-Thurienne, avec lesquelles les Lemuriens entraient parfois en contact. Ils venaient, d'après les dires, d'un sombre et inconnu continent qui se tapissaient quelque part à l'Est des îles Lemuriennes.

Plus loin, vers le Sud, vivait une autre civilisation mystérieuse, ignorante de la civilisation Thurienne et apparemment de nature pré-humaine.

La civilisation Thurienne se fissurait, leurs armées était très largement composées de mercenaires barbares. Des Pictes, des Atlantéens et des Lemuriens étaient leurs généraux, leurs hommes d'état et souvent, leurs rois.

Sur les chamailleries entre ces peuples et les guerres entre Valusie et Commorie, tout comme les conquêtes par lesquelles les Atlantéens fondèrent un royaume sur le continent principal ... eh bien, il y a bien plus de légendes que d'Histoire précise.

 

C'est alors que frappa le cataclysme ...

 

L'Atlantide et la Lemurie furent pris sous les flots, les îles Pictes furent hissés et formèrent les pointes montagneuses d'un nouveau continent, pendant que des parties entières du continent Thurien se volatilisèrent sous les vagues, ou, coulant, formèrent de vastes lacs et de grandes mer à l'intérieur du territoire. Les volcans entraient en éruptions et de terribles tremblements de terres jetèrent à bas les magnifiques cités impériales.

Des nations entières se flètrirent; la face du monde était à jamais bouleversée...

Les Atlantéens, forcés à se battre continuellement pour leur survie, avait cependant réussi à maintenir les anciens vestiges de leur culture barbare avancée. Alors, leur culture combative rentra en contact avec la puissante nation Pictes.

Les royaumes de l'âge de Pierre s'affrontèrent, et, dans une série de guerres sanglantes, les Atlantéens, en nombre inférieur, furent jetés dans la sauvagerie primitive, alors que l'évolution des Pictes s'arrêta ici.

500 ans après le Cataclysme, les royaumes Barbares avaient disparus.

Dans le lointain Sud, bien que n'ayant pas été touché par le cataclysme, nous ne savons pas grand chose tant la part de mystère est grande.

En revanche, des descendant de ces civilisations non-Thuriennes demeurèrent parmi les basses montagnes du Sud Est; c'était les Zhemri.

Dans le grand Nord, un autre peuple entrait peu à peu en activité. Une troupe de sauvages quasi-humains avaient fui pour éviter la destruction; ils trouvèrent des pays glacés habitées uniquement des primates des neiges, qu'ils combattirent et mirent en déroute jusque dans le cercle arctique, où, pensèrent les sauvages, ils périrent.

Les humains primitifs s'adaptèrent alors à leur rigoureux environnement, et ils parvinrent à survivre.

Un autre cataclysme altéra un peu plus l'apparence du continent, et divisa l'Est et l'Ouest par une vaste mer intérieure.

Les tremblements de terre, les inondations et les volcans complétèrent la ruine des barbares, déjà entamée par les féroces guerres tribales.

Un millier d'années plus tard, des bandes nomades d'hommes-primates apparurent, sans langage, ni feu, ni outils.

Ils étaient les descendant des jadis fiers Atlantéens...

Au Sud Ouest demeuraient, éparpillés, des clans d'hommes des cavernes, à peine doués de la parole, mais qui gardèrent néanmoins le nom de "Pictes".

Dans l'Est, les Lemuriens asservis s'étaient rebellés et avaient détruits leurs maîtres. C'était un peuple sauvage, rôdant à travers les ruines d'une étrange et antique civilisation.

Les survivants de cette civilisation ont alors voyagé plus à l'Ouest, renversant les pré-humains du sud, et fondèrent un nouveau royaume, appelé le Royaume de Stygie.

Dans le Nord, une tribu s'agrandit : Les Hyboriens, ou Hyboai. Leur Dieu était Bori, jadis un grand et légendaire chef que son statut a peu à peu porté au rang de déité. 1500 ans dans les royaumes enneigés leur avait donné une race vigoureuse et guerrière. A présent, ceux ci voyagent souvent vers le Sud, en randonnées calmes.

A cette époque, un voyageur parcourant le Nord apporta la nouvelle que les désolations du grand Nord étaient habitées par des hommes-primates, descendants de ceux que les ancêtres hyboriens avaient repoussés. Afin d'exterminer ces créatures, une petite troupe de guerriers le suivirent par delà le Cercle Arctique.

Aucun ne revint ...

Pendant ce temps, les tribus Hyboriennes continuaient leurs périples vers le Sud, afin de faire de cette nouvelle ère une époque de conquête et de voyages.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.