Le Gardien

Cette semaine, nous nous intéressons à la forteresse mobile que l’Hyboria connaît sous le nom de Gardien.

Bardé d’une armure lourde à briser le dos de créatures plus faibles que lui, le gardien parcourt l’Hyboria telle une forteresse mobile de cuir, de fer et d’acier, équipé de puissantes armes d’hast ou d’un grand bouclier complété d’une arme à une main. Là où d’autres vacillent ou tombent sous les assauts de leurs adversaires décidés, le lourd harnois du gardien l’assure que de tels coups glissent sur lui comme autant de gravillons. Le gardien se dresse résolument face à ses ennemis, protégé par la meilleure des armures et brandissant les armes les plus mortelles.

Cependant un gardien ne se résume pas à un mastodonte en armure lourde. Certes il peut en porter de toutes sortes, depuis le celle de tissu jusqu’au grand harnois, mais aucune forteresse n’est complète si elle ne peut contre-attaquer, et le gardien dispose d’une palette de capacités de combat basée sur sa force : il laisse ses adversaires s’épuiser à tenter de forcer son impénétrable barrière d’acier, avant de s’abattre sur eux avec la puissance dévastatrice d’un ouragan. Les membres de cette classe peuvent choisir d’associer les armes à une main (tranchantes ou contondantes) à un bouclier, ou renoncer à celui-ci pour adopter une des nombreuses armes d’hast que les faiseurs d’armes de l’Hyboria proposent.

Comme pour le barbare, les armes à une main trouvent leur utilité dans les combats singuliers et les exploits isolés, alors que les armes d’hast s’avèrent parfaites pour balayer l’ennemi en chargeant au cœur de la mêlée. Les gardiens ne se cantonnent pas pour autant aux armes de contact et peuvent utiliser celles qui se lancent. A plus haut niveau, ceux qui veulent s’essayer aux attaques à distance acquerront l’usage de la redoutable arbalète. Le gardien lui aussi se passe de sortilèges, préférant placer sa sécurité et le poids de ses charges dans l’acier et le cuir plutôt que dans les caprices éthérés de puissances aussi terribles qu’inexplicables.

Le gardien a beau être une classe défensive par essence, il n’ignore pas que dans toute l’Hyboria celui qui n’apprend pas à se battre tombe bientôt sous les coups de ceux qui savent. Les gardiens qui optent pour les armes à une main étudient le corps humain et les multiples façons de lui nuire. Ils s’exercent à exploiter les faiblesses de leurs ennemis ou à leur en créer, laissant l’adversaire nu face leurs attaques ravageuses. Ils commencent par s’intéresser aux membres inférieurs mais apprennent vite à encastrer une lame dans la poitrine de leur antagoniste ou à lui faire éclater le crâne.

Leur entraînement leur enseigne également à utiliser au mieux leur force. Les ennemis que le gardien affronte se jettent la plupart du temps sur lui en fouettant l’air d’un bout d’acier jusqu’à ce qu’épuisement s’ensuive. Le gardien habile apprend à en tirer parti grâce à une batterie de combos visant à saper la résistance de son adversaire et à lui infliger des blessures qui l’amèneront au bord de l’asphyxie. Une simple « Frappe épuisante » peut lui couper le souffle, mais une « Entaille atroce » dépossède l’ennemi de sa capacité à se battre, ne lui laissant que le choix d’implorer une pitié qui ne lui sera généralement pas accordée. Ce type de gardien apprend aussi à paralyser les défenses de ses antagonistes, les épuise et leur occasionne des « Blessures graves » qui, à leur tour, l’aident à les achever.

Certains abandonnent la voie du bouclier et préfèrent s’intéresser à la lance, au fauchard ou toute autre des armes d’hast de qualité que l’on trouve sur les marchés de l’Hyboria. Les hastaires concentrent leurs efforts sur leur capacité à user les groupes d’ennemis. L’épine dorsale de ce style particulier tient dans la ligne de « Coups multiples » dont dispose le gardien, qui débute par un simple « Balayage » de leur arme puis évolue en un « Arc rapide » et plus tard encore lorsqu’ils gagnent en force en « Charges et feintes » et en « Vent agité », déversant sur leurs opposants des rafales de coups impitoyables. Les gardiens équipés d’armes d’hast ne portent peut-être pas les formidables boucliers de leurs camarades de classe, mais ils compensent avec une « Garde accélérée » ou une « Défense calculée » ainsi que d’autres combos qui améliorent leur capacité à éviter les coups et à se défendre des attaques adverses.

La plus crainte de leurs aptitudes réside toutefois dans leur talent à repousser leurs ennemis en les projetant, fauchant des gerbes entières d’entre eux d’un seul mouvement. Au début, il s’agit d’une simple combo appelée « Attaque soulevante », mais avec assez d’entraînement et d’efforts, elle fera place à « Attaque inouïe » qui permettra au gardien de moissonner ses adversaires comme autant d’épis. Ce style de gardien s’employant aussi à ruiner les capacités combatives de ses ennemis, ceux qui l’affrontent et survivent à ses trombes de coups voient la langueur anéantir la puissance de leurs propres assauts : ils viennent mourir sur la cuirasse du gardien, qui n’a plus qu’à tirer profit des combos appropriées pour « Epuiser » leur endurance et leur rage de se battre.

Ainsi, tel une falaise sous les assauts de la mer déchaînée, le gardien tient bon, sans jamais faillir ni vaciller, face aux hordes d’ennemis déferlantes de l’Hyboria.

Merci à Kynan pour la traduction.

Réactions (42)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.