Les Hyrkaniens

Hyrkania est un vaste pays composé de prairies, de forêts et de tundra reliant l’est de la mer de la Vilayet, à l’ouest de Khitai et au nord de Vendhya et de Meru.

Cette contrée est connue pour ses larges et stériles steppes, parcourues par des guerriers à cheval, maîtres du puissant arc à double incurvation. Vivant en clans tribaux et menés par des Khans, ces guerriers montent des incursions visant à piller les hyperboréens. Ces steppes voient également galopper de dangereux chevaux mangeurs d'hommes: les Savarysks.

Dans les temps contemporains à Conan, l'Hyrkania habrite de nombreuses villes-états, plus ou moins sous le commandement de l'Empire Turanien.

Les hyrkaniens sont grands et minces, avec un nez busqué et des cheveux bruns ou noirs. Leur peau est naturellement claire mais est assombrie par le soleil et les vents de la steppe, lui donnant un ton brun foncé se rapprochant de celle des Zigarans. Les hommes portent la moustache et les barbes ne sont pas rares. Ils sont des guerriers effrayants et leur maîtrise de l'équitation combinée au soin apporté à la fabrication de leur selles et à leur maîtrise des armes en font une terrible force de pillage. Une troupe de cavalerie hyrkanienne peut parcourir jusqu'à 160 kilomètres par jour en prévoyant quatre ou cinq chevaux par cavalier, lesquels sont en mesure de combattre sans avoir observé de repos. En voyageant, les hyrkaniens ne cessent pas de changer de monture; ou plutôt, les guerriers sautent de cheval en cheval, ne gardant avec eux que leur arc et leurs flêches.

Les archers hyrkaniens sont légendaires: leur arc courbé composite est composé de bois, de corne et de tendons, et il faut une année pour qu'ils arrivent à maturation. Les hyrkaniens obtiennent leurs arcs des artisans vivant dans les villages ou les pentes ouest des Montagnes de la Nuit de Khitai. La force de ces arcs est évaluée selon le nombre d'hommes requis pour les bander. Les jeunes utilisent des arcs "individuels" alors que la plupart des guerriers peuvent à l'aide d'un harnais spécial utiliser des arcs "pour deux hommes". Les archers les plus forts, eux, utilisent des arcs "pour trois hommes". La tension exercée sur ces arcs est telle que ces guerriers en portent généralement deux, en prévision d'une perte d'élasticité ou d'une fissuration.

Les hyrkaniens ne prennent pas d'esclaves, du moins pas d'esclaves mâles adultes. Ils prennent parfois des enfants en bas âge ou des concubines non-hyrkaniennes mais, d'une manière générale, ne souhaitent pas diriger des peuples conquis mais régner sur de riches pâturages.

Chaque tribu entretien une terre sacrée servant de cimetierre et appelée Kakaba ou Cité des Monticules. Le Kakaba est donc un champ de tombes, souvent caché dans les régions les plus inhospitalières de la steppe. Comme signe de vénération envers les morts, monter un cheval est interdit dans le Kababa. De même, il y est interdit de décocher une flèche, de peur de toucher l'esprit d'un ancêtre tribal. Il est donc difficile de chasser des envahisseurs des Kababa mais les harkaniens parviennent à s'assurer qu'aucun ennemi entrant dans une Cité des Monticules n'en ressorte vivant.

Les Hyrkaniens vouent donc un culte à leurs ancêtres et n'ont aucun dieu, si ce n'est certains hyrkaniens vivant le plus à l'ouest qui adorent les dieux des turaniens.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.