Le Barbare

Cette semaine, nous nous intéressons à un des combattants les plus brutaux de l’Hyboria : le Barbare


Certains pactisent avec des entités damnées issues des recoins les plus sombres du monde, en quête de pouvoir. D’autres communient avec la nature et font appel à l’orage et aux éclairs. D’autres encore se jettent sur la plus grosse arme possible dès qu’un problème se présente. Dans le monde de l’Hyboria, le Barbare fait partie de ces derniers.


Maîtres du combat au corps-à-corps, les barbares ne sont pas réputés pour leur finesse. Leur capacité à survivre aux dangers de l’Hyboria dépend de leur aptitude à manier toutes sortes d’armes. Ils se servent d’une grande variété d’entre-elles, depuis les simples haches et massues (en double, bien sûr, aucun barbare de s’abaisse à porter un bouclier) jusqu’aux puissantes lames à deux mains que Crom lui-même peinerait à soulever. Les barbares un peu plus astucieux peuvent également apprendre l’usage de l’arc, ou dissimuler sur eux quelques armes de lancer au cas où les choses tourneraient au vinaigre (ou qu’il prenne à un imprudent l’envie de courir, puisque comme chacun le sait tenter de fuir un barbare est la meilleure méthode pour mourir essoufflé).


“Magie” est un mot banni du vocabulaire de ces fiers combattants. Pour un barbare, faire de la magie c’est taper quelqu’un assez fort pour le voir disparaître dans un geyser rougeâtre. Les compétences du barbare sont entièrement tournées vers la façon d’infliger le plus de dégâts possible à ses ennemis avec tout ce qui lui tombe sous la main. Il préfère les armures légères, allant parfois jusqu’à choisir le tissu, considérant qu’il est stupide de se dandiner dans des tonnes d’acier plutôt que de planter directement sa hache dans la tête du type d’en face.


Les barbares qui se spécialisent dans le combat à deux armes développent des capacités visant à porter le plus de coups possibles dans un temps donné, jusqu’à dix par enchaînement. Dans la catégorie « Coups multiples », un simple barrage de « Coups téméraires » s’offre au guerrier. Mais les barbares plus opiniâtres peuvent apprendre à manier le « Déluge d’acier », qui laissera place à l’« Avalanche d’acier » lorsqu’ils seront devenus plus forts.

Au faîte de sa puissance, un barbare ambidextre déchaîne le « Chaos incarné », écrasant ses ennemis sous un torrent de coups et dévastant tout sur son passage. Provoquer un barbare équipé d’une arme dans chaque main est d’autant moins judicieux que celui-ci a pu apprendre la rage du berserker, et sa « Fureur sauvage » se transformera en « Rage destructrice » qui rendra cette machine de guerre (déjà impressionnante) pratiquement impossible à arrêter.


Ceux qui choisissent de poursuivre dans la technique du combat à deux armes apprennent également à « Disloquer » l’armure de leurs adversaires au niveau 24, et même à n’en laisser que des « Ruines » un peu plus tard, pour mieux lacérer et déchirer la tendre chair qu’elle dissimule. Les barbares de haut niveau font encore plus de dégâts, en infligeant de mauvaises blessures qui continuent à saigner longtemps : à force d’entraînement, la simple « Plaie déchirée » du niveau 32 laissera place à l’« Attaque tourbillonnante », et les membres les plus puissants de la profession finiront par apprendre l’enchaînement connu sous le nom d’« Hémorragie ».


Il existe cependant une autre approche, qui se résume à « parler doucement en trimballant un gros bâton, et si possible un arbre entier ». Ce type de barbare préfère manier une seule arme plutôt que deux et se spécialise dans le balayage le plus large possible pour se débarrasser des masses grouillantes d’ennemis, qui abondent en Hyboria.


Au niveau 20, ces barbares ont accès à une combo d’assommement. Le « Coup de poing assommant », la « Baffe assommante » ou, plus tard, l’« Attaque assommante » font partie des enchaînements dévastateurs de ceux qui manient les armes à deux mains. A l’instar du barbare, ces combos ne sont pas très subtiles et portent des noms charmants comme « Boucherie », « Mutilation », « Carnage » ou encore, pour les plus forts et distingués, « Annihilation ». Au niveau 24, ils peuvent expulser leurs adversaires de leur chemin. Du « Grand coup en puissance » de base à la « Puissante raclée », les barbares qui ont besoin d’air ou qui prennent simplement plaisir à voir valdinguer leurs ennemis trouveront leur bonheur.


Même l’esquive est inutile face au barbare expérimenté : à plus haut niveau, il maîtrise des enchaînements qui anéantissent la capacité de leurs adversaires à éviter les dégâts. Un « Coup de déconcentration » est déjà difficile à encaisser en plein combat, mais le « Coup stupéfiant » laissera l’adversaire hébété, à la merci du rusé barbare et de son puissant arsenal.
 

En d’autres termes, le barbare est un spécialiste du combat au contact qui cultive deux passe-temps : tuer des gens et casser des trucs, de plein de façons aussi amusantes que créatives.

Merci à Kynan pour cette superbe traduction ;)

Réactions (37)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.