Nouvelles armures ethniques à venir

Le développeur Dave Williams nous propose une série de captures d’écran ainsi que des informations historiques liées aux nouvelles armures ethniques qui feront leur apparition en Hyboria lors de la prochaine mise à jour.

Extrait du Traité du Nielle

Longtemps avant l’avènement des pays qui parsèment le continent de nos jours, les nations de Stygia et d’Achéron faisaient commerce. Les échanges apportèrent leur lot de découvertes, à mesure que les marchandises se répandaient à travers le monde connu et que les éléments issus de royaumes éloignés étaient associés pour la première fois dans les forges et les ateliers, pour créer des alliages tirant la quintessence de chaque composante.

Nombre de ces alliages furent forgés par les plus grands maîtres de cet âge, qui en établirent les proportions spécifiques et les méthodes de mise en œuvre. Le Nielle, ce métal noir connu des siècles plus tard comme “les écailles de Set”, est censé avoir servi aux rites secrets des nombreux adeptes du Seigneur sombre, dans cet âge et dans le précédent. Je ne peux attester de la véracité de ces dires, mais il convient de rappeler au lecteur que dans toute légende reposent les racines de ses origines, et fatalement une part de vérité méconnue. Les Achéroniens comprirent qu’ils pouvaient faire des Stygiens de cette époque révolue des alliés, leurs deux cultures révérant le même maître : Set, le dieu-serpent. Si leurs rituels différaient sur certains points, chacune des nations pratiquait un culte indéniablement proche de celui de l’autre. Leurs pratiques commencèrent à se confondre, et au fil du temps les rites devinrent indiscernables.

Les Achéroniens se considéraient depuis longtemps comme les plus doués des pratiquants des arts sombres, et la Stygia regorgeait de tombeaux oubliés depuis un âge ancien, qui abritaient de puissantes reliques dont les Achéroniens avaient grand désir. Sous prétexte de collaboration religieuse, les Achéroniens obtinrent l’accès aux tombes stygiennes et entamèrent leur étude.

Armure ethnique Achéronienne (femme)

Armure ethnique Achéronienne (femme)

 

Armure ethnique Achéronienne (homme)

Armure ethnique Achéronienne (homme)

 

De gigantesques fouilles furent lancées dans les dunes brûlantes et les esclaves s’échinèrent sans répit dans les immenses carrières qui déchiraient les alentours. Des esclaves barbares, capturés au nord par les soldats de l’Achéron et envoyés au sud par milliers, prirent part au labeur. Chaque fois qu’une tombe était découverte, les Achéroniens lui assignaient des Gardiens.

Les reliques les plus prisées étaient des objets appelés Anneaux de mort, qui servaient lors des plus sombres des rituels de sacrifices humains, notoires à l’âge précédent. Mais les Anneaux de mort étaient intimement scellés aux énormes structures qui les abritaient, et la Stygia refusa qu’on endommage les tombes. Dans l’incapacité d’emporter les Anneaux de mort jusqu’à leurs propres temples dédiés à Set, les Achéroniens entreprirent alors d’en réaliser des copies. Cela fut rendu possible par l’usage du Nielle, récemment découvert suite au développement de l’échange des biens. Seul le Nielle présentait des propriétés alchimiques similaires à celles des métaux utilisés dans les puissantes reliques.

Les relations entre les deux pays se tendirent, l’Achéron n’ayant plus le besoin de collaborer avec son voisin du sud. Ils en seraient peut-être même venus aux armes, sans les hordes barbares qui déferlèrent soudainement depuis les frontières septentrionales de l’Achéron. Celui-ci tourna son attention vers le nord, et la Stygia fut laissée à dunes une fois de plus. Riches de l’enseignement des Gardiens restants, les prêtres stygiens élaborèrent des rites sacrilèges dont les légendes disent qu’ils faisaient s’obscurcir le ciel et bannissaient jusqu’au soleil. Á l’apogée de cette cérémonie, l’énergie cinglait des cieux et quiconque était témoin d‘une manifestation aussi primaire de la nature était investi de la puissance de Set lui-même.

Armure ethnique Stygiène (femme)

 

Armure ethnique Stygiène (homme

Armure ethnique Stygiène (homme)

 

Alors que l’influence de l’Achéron déclinait, le Nielle devint peu à peu un métal interdit, à mesure qu’on l’associait à Set et aux rituels du Seigneur sombre. Le clergé stygien fit l’impossible pour accumuler ce pouvoir à l’orée d’une ère de déclin. Les derniers représentants des Gardiens se firent fabriquer des tenues complètes trempées du précieux alliage, déterminés à ne pas faire partie des vagues souvenirs d’un âge révolu. Privée du travail d’entretien des esclaves de l’Achéron, la Stygia vit les colossales excavations disparaître à nouveau sous le sable.En Stygia, les copies des Anneaux de mort forgées dans le Nielle rejoignirent les sanctuaires les plus sacrés des temples sétites ; avec le temps, le terme Anneaux de mort finit par qualifier les membres les plus importants de certains rites stygiens. Bien que les reliques et les rites eux-mêmes se soient perdus dans les brumes du temps, les prêtres se parent toujours de Nielle rehaussé d’électrum et d’autres ornements, au cours des cérémonies

- Lascivicus, chroniqueur de Corinthia

Commentaires d'un développeur :

Avec l’arrivée du nouveau contenu d’artisanat, les joueurs découvriront des métiers devenus plus en adéquation avec le monde de Conan et le reste du jeu en général. Nous avons voulu prendre une autre direction en créant des synergies entre les différents artisanats, afin que certaines professions fonctionnent par paires et apportent des avantages supplémentaires ainsi couplées. Par le biais de l’artisanat, nous avons à présent une belle opportunité non seulement d’améliorer l’expérience de jeu à travers l’individualisation d’un personnage (en le rendant unique ou en lui créant un équipement utile), mais également d’encourager les joueurs à raconter leurs propres histoires en utilisant la trame du jeu tout au long de leur exploration.

Les histoires dans les MMOs sont plutôt passives, elles résultent du simple fait du jeu. Elles sont l'ensemble des expériences vécues par un personnage, l’équipement qu’il préfère, les tâches qu’il a menées à bien et les évènements auxquels il a participé. En résumé, les choix que le joueur fait lors de la création du personnage et tout au long du jeu. C’est la rencontre de ces vécus individuels avec les éléments créés par les développeurs (ce que nous appelons le contenu) qui suscite la passion dans les communautés, qui sont l'âme du genre.

Dave Williams

Funcom

Merci à jcandli, pour cette news !

Source : http://forums-fr.ageofconan.com/showthread.php?t=9665

Réactions (34)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Age of Conan ?

801 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1309 évaluations | 180 critiques)
6,4 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4271 y ont joué.