Interview de J. Stone par le site Zergwatch

Voici un entretien à lire entre J. Stone, le Game Designer d'Age of Conan et le site Zergwatch. La traduction a été réalisée par Saphide. Merci à lui.

Jason Stone, dit Athelan, répond à nos questions sur les caractéristiques majeures de AoC.

Alors que le lancement de Age of Conan (Funcom) plane à l’horizon et qu’au jour d’aujourd’hui, faut pas déconner avec les rumeurs dans le monde du MMO, je me suis dit qu’il était temps de passer voir Jasons Stone, dit Athelan, le Game Designer d’Age of Conan et gentlemen plutôt accessible, même pour notre site web inconnu et à petit budget, et de le cuisiner au sujet de trucs qui m’intriguent vraiment dans Age of Conan.

Tout le monde veut en savoir le plus possible sur Age of Conan avant la release. Les rouages du PvP par exemple, ou encore la machine qu’il faudra pour faire tourner le jeu, comment le block au bouclier fonctionne, pour quand est prévue la Beta Open, et en fait, j’hésite… La précommande avec le Mammouth, ou celle avec le Rhino ?
Mais je ne suis pas le genre de mec qui perd du temps avec le genre de trucs qui seront clairement expliqués dans le manuel de jeu, le mois prochain.

Si lire tout ce bordel pour la 15ième fois avec pour seul changement un détail sans importance vous intéresse, dommage pour vous. Ce dont j’veux parler, c’est de nichons, de cul, d’Arnold Schwarzenegger, de MMO qui font un bide au lancement, de NDA break, de nichons encore, et de savoir quel employé de FunCom risque de friser la dépression nerveuse en Mai, lors de la release.

Alors que je suis toujours en pleine hésitation quand à savoir si je jouerai à Age of Conan ou non pendant longtemps parce que les MMO récents sont généralement tombés au oubliettes pour un moment, pas de doute, j’achèterai le jeu pour le tester au moins. Parce que ça a beau ne pas être révolutionnaire ou un jeu nouvelle génération, pour parler en termes techniques, on y retrouve des choses inédites dans le monde du MMO, et c’est bien fait c’est le moins qu’on puisse dire. Capital : les nichons… et le cul, et le sang, et la violence… vous voyez, les ingrédients qui transforment un jeu vidéo en Hit. Je me dis aussi que si je pouvais acheter Vanguard et arriver à y jouer un mois avant d’arrêter, ça ne pourrait qu’être mieux.

Bref, passons aux choses sérieuses, merci Jason…


Zergwatch : Une question revient toujours à propos de la « différence entre AoC et World of Warcraft ». C’est logique, vous espérez récupérer une partie des fans de WoW, mais en quoi diriez-vous que votre jeu est comme WoW pour ces gens là ?

Jason : Ce qui est intéressant dans WoW c’est qu’il a repris pas mal de caractéristiques dans le monde des MMO, en les améliorant côté technique gameplay. Ce qui à l’époque était le royaume de l’étudiant en fac ou du jeune actif célibataire qui mène une vie de geek comme moi, est vite devenu un exemple de loisir auquel tout le monde participait. On a clairement essayé de reproduire cet aspect pour rendre le jeu accessible à tous et toujours l’améliorer. On y retrouve les grands classiques du RPG et des MMO fantasy qui ont fait le succès de certains jeux depuis la nuit des temps côté Objets, Quêtes, Stats, Classes etc.
Ceci dit, on a aussi retravaillé le système d’interface de manière à la rendre assez familière aux joueurs de WoW.

Zergwatch: Age of Conan a été retardé à plusieurs reprises. Idem pour Warhammer. Le report dans les MMO, pour une release plus réussie, semble être à la mode depuis le désastre de l’an dernier avec le flop de Vanguard. Vous pensez que l’industrie du jeu souffre aujourd’hui de l’Effet Vanguard, à l’heure où les éditeurs veulent être sûrs à 100% que leur jeu est prêt avant de le lancer sur le marcher, où les reports ne sont-ils que des coups médiatiques ?

Jason : Bon la première chose qu’on peut dire sur les Repports c’est : “Rappelez vous la release de Anarchy Online”. On a sur notre CV ce qui connu une des pires, voire la PIRE release de MMO de tous les temps. Bien avant la noyade de Vanguard de l’an dernier, FunCom y est passé. Donc, le report est à considérer avant tout comme une preuve du fait que nous avons mûri et que nous sommes très impliqués, et que nous souhaitons peaufiner le jeu au maximum pour éviter un goût de déjà vu.
Cependant, pour revenir à la première question sur le fait que de plus en plus de gens jouent aux MMOs et qu’on ne compte pas que des junkies et hardcore gamers, les consommateurs sont plus exigeants au niveau de la qualité de finition que doit afficher un jeu pour les satisfaire. Le temps où compter 100 000 hardcore gamers était considéré comme un succès total est révolu devant les plus de 8 000 000 de joueurs de WoW, où les coûts de développement ne cessent d’augmenter pour plaire aux attentes grandissantes des consommateurs.

Zergwatch : En développant un MMORPG comme Age of Conan, vous ne pouvez pas ignorer le reste de l’industrie du MMO, ou jeux après jeux, les releases se suivent et affichent des résultats trop peu satisfaisants. Est-ce que ces flops ont un quelconque impact sur vos décisions marketing ou l’orientation créative de votre jeu ?


Jason : Clairement : oui. Ne pas s’efforcer d’apprendre des erreurs des autres alors qu’on développe un jeu revient à faire l’autruche, la tête dans le sable. Une des choses qu’il faut comprendre au développement, c’est qu’on veut TOUJOURS davantage de temps. Mais souvent, pour des raisons d’ordre marketing ou éditoriale ou d’engagements au près des partenaires, le jeu doit sortir et il sort souvent un peu tôt. Disposer de tels exemples pour montrer au public que sortir un jeu trop tôt est une mauvaise idée est un véritable plus, ça nous donne du temps pour « bien faire ». D’un autre côté, un MMO n’est jamais vraiment terminé, c’est un principe de base du MMO qui lui fait autant de bien que de mal. Du coup, trouver le bon moment pour le sortir en magasin peut-être un coup de chance.


Zergwatch: Aux Etats Unis, ce qui choque les média dans Age of Conan sont les fortes poitrines et les tétons. En Europe, le problème semble être la violence. L’argument principal de FunCom quand à la conservation de ces choix design lors de la release repose sur la fidélité aux légendes de Conan. Légende qui incluait aussi le sexe et le viol, entre autre. A quel point comptez vous rester fidèle au monde de Conan ?

Jason : On essaye de rester fidèle autant que possible. Les choses comme le racisme, l’esclavage, le sexe, la consommation de drogues et le viol sont présents là où c’est pertinent, et pas comme spécificité constante du background. On ne voit pas la pire des horreurs au détour de n’importe quelle allée, mais lors de conversations avec des PNJ vous entendrez sans aucun doute des histoires et des informations concernant le background remplies de trucs déconseillées aux mineurs. Les joueurs eux-mêmes ne sont jamais directement concernés par l’esclavage, le viol ou le sexe par exemple. Comme on l’a déjà dit, le premier PNJ que vous rencontrez est une prostituée que vous sauvez. En arrivant en ville, elle vous offre une récompense, et on comprend vite de quel type de récompense il s’agit au vue de sa profession, mais la conversation, bien que pleine d’insinuations, débouche sur le fait qu’elle doive filer parce qu’un client qui paye se présente et qu’ils passent en premier : les tours gratuits passent en second. Bien entendu, vous n’aurez jamais droit à votre tour gratuit, mais on ne s’éloigne pas du sujet. Nous avons aussi choisi de mettre les femmes et les hommes sur un pied d’égalité, alors que les romans les présentent comme de simples sextoys, toutes à poil.

Zergwatch : De temps à autres, une vidéo sur le gameplay d’Age of Conan est uploadée sur Youtube, avant de se faire enlever rapidement. Sont-elles source de problème alors que nous en sommes à la Beta Fermée ? C’est le job de qui de rester toute la journée devant youtube pour faire en sorte que seules les vidéos officielles apparaissent sur le site ?

Jason : En règle générale, les fans eux-mêmes nous préviennent bien avant que nous trouvions ces vidéos. Le problème est que quelque soit le contenu de ces vidéos, le fait qu’elles soient uploadées constitue une violation de la clause de non divulgation (NDA) et le résultat n’embelli pas vraiment le jeu, cf. les nombreuses vidéos amateurs prises lors des démonstrations de PvP à Leipzig. Les joueurs ont craqué et ont commencé à se plaindre du manque d’équilibre entre les classes etc etc. Puis à Dragoncon, j’ai joué le même template et il m’est arrivé de sortir victorieux de 1vs2 ou 1vs3 avec mon personnage supposé être nul. Tout dépend de quel point de vue on se place. Tout le long du développement, nous avons voulu créer un système de combat qui permettrait à un joueur « skilled » (maîtrisant son personnage, ndt) de pouvoir s’en sortir dans de telles situations, mais la plupart de ces vidéos ne reflètent pas la réalité ou se concentrent sur les aspects négatifs.

Zergwatch: La thématique du jeu et son contenu étant réservé à un public adulte en plus d’un PvP développé, nul doute sur le fait qu’on peut s’attendre à une putain de tendance à s’engueuler, à jurer et à des conversations vulgaires entre joueurs. La plupart des MMORPG s’évertuent à punir ce type de comportement. Dans AoC, y aura-t-il une chasse à la vulgarité comme le font déjà les autres équipes de jeux, ou tout sera-t-il permis ?

Jason : ça dépend, tout ce qui relève du harcèlement, qu’il s’agisse d’insultes, de racisme, de spamming (remplir l’écran de chat de texte de manière répétitive pour le rendre illisible et gêner les autres, ndr), etc. sera contrôlé et sanctionné par le Service Client. Mais on ne bannira personne pour avoir dit Va te faire foutre, etc.

Zergwatch : D’habitude, quand les conversations dégénèrent, on met ça sur le dos du “gosse de 12 ans qui a piqué la CB de papa pour jouer”. Pensez vous que votre jeu va en finir avec ce débat, et montrer que les adultes sont tout aussi responsables que les plus jeunes quand à la réputation de cette catégorie de joueurs que l’on colle aux MMORPGS ?

Jason : J’ai été le Community Manager pour les Casual Games à SOE pour une courte période. Ce qui veut dire que je m’occupait de Wheel of Fortune à Infantry and Cosmic Rifts. Ça peut paraître ennuyeux, mais c’est vraiment intéressant. Vous n’imaginez même pas le nombre de soucis que j’ai eu avec les femmes de 30 ans et plus, de Wheel of Fortune. Un vrai cauchemar, une fois une Australienne m’a envoyé une ramette de papier entière imprimée, documents qui étaient supposés prouver que je couchais avec une autre dame, et que du coup, je n’avais pas été juste avec elle. Maintenant, quand au ados de 15 ans qui jouaient aux FPS, je n’avais qu’à me montrer et dire « Hey, on arrête les conneries », et ça marchait les trois quart du temps. Ce qui génère les embrouilles sur internet ce n’est pas l’age, mais la capacité de certains à se cacher derrière leur anonymat. Et ça empire au fur et à mesure que les gens réalisent qu’ils peuvent s’en tirer aussi facilement. Je jouais à Call of Duty 4 sur Xbox live, l’autre jour, et durant un match y’avait ces deux là dont un mot sur deux était une insulte. Peut-être que s’il y avait un moyen impartial de blâmer ces fauteurs de troubles, un peu comme sur ebay, alors l’environnement des MMO semblerait plus mature. Pour l’instant, c’est impossible.

Zergwatch : Question #9...

Jason: 9. 9 oh 9, où est-ce qu’elle est passée celle là…

Zergwatch : WTF, tu t’attendais à une interview de 60 minutes sans failles ? Tu m’as pris pour Barbara Walters ?!

Zergwatch : Les attaques récentes des media sur la violence dans les jeux ont-elles eu un impact sur le développement du jeu ? Vous a-t-on directement visé ? Je pense que ceux là sont en manque de sexe IRL. Qu’en pensez-vous ?

Jason: Réponse à la première question : non. On s’est accordé sur le fait que rentrer dans l’engrenage de la politique et des medias affecterait trop notre travail. On tient à respecter le monde d’Howard. Ça me fout en l’air, vraiment. A Gencon, les parents voulaient emmener leurs enfants avec eux, et peu importe le sang, les démembrements ou les décapitations. Mais dès lors qu’il s’agissait de poitrine, ils quittaient le stand effrayés. J’ai vu le dernier Rambo, au cinéma, peut-être le film le plus sanglant et brutal que je n’ai jamais vu, et juste devant moi y’avait ce couple et leurs deux enfants. 6, 7 ans, pas plus. Les gosses étaient traumatisés, et leurs parents leur répétaient « mais c’est pour de faux, allons ». Personnellement, je pense que les enfants qui sont assez vieux pour comprendre que la violence c’est mal ne vont pas devenir violents à cause d’un jeu vidéo auquel ils jouent. Si un gosse devient violent, c’est le résultat d’une multitude de facteurs qui nécessitent l’aide d’un professionnel et l’amour et la présence de sa famille.

  S'ensuivent deux questions sur notre cher Schwarzy, rapport à son rôle de Conan, mais n'ayant aucun lien avec le jeu, elles n'ont pas été traduites.

Source : http://www.zergwatch.com/News-954/Age-of-Conan-Interview-Important-questions-finally-answered.html

Réactions (50)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.