Entretien avec Pharamond, "Questions-Réponses" #1

Il y a un peu plus d'un mois, notre chère équipe (de bras cassés) avait généreusement proposé aux utilisateurs de la section AoC/JoL de pouvoir poser quelques questions à E. Ellingsen, chef de produit de chez Funcom (voir cette discussion).
Nous lui avions donc fait remonter les questions qui nous paraissaient les plus intéressantes. Faute de temps, le 'sieur, étant sans cesse par monts et par vaux, avait délégué la lourde tâche d'y répondre à l'honorable Pharamond. Or celui-ci vient tout juste de nous envoyer les réponses !

Voici donc la première partie de l'entretien "Questions-Réponses", traduite par Scoliaste que nous remercions au passage. La deuxième partie sera publiée durant le week-end. Bonne lecture.
1. Récemment Gaute a fait mention de "camps dynamiques" dans sa lettre à la communauté. Doit-on en conclure, que vous avez du modifier le comportement des villes PvE gérées par l'IA, qui rappelons le, devaient normalement pouvoir assiéger les villes JcE des guildes et inversement, ou carrément supprimer cette fonctionnalité ? Si ce n'est pas le cas, pouvez-vous nous dire précisément comment fonctionneront exactement les conflits entre les villes JcE des guildes et celles des PNJs hostiles ?


Pharamond : Puisqu’il est dit “les camps dynamiques sont toujours là”, je vois mal comment ça pourrait signifier qu’ils ont disparu.
Nous travaillons sur le sujet d’après les retours qui nous sont parvenus et la direction que nous voulons donner au jeu, donc c’est à l’examen et je ne peux pas en dire grand-chose de plus. Lorsque nous aurons matière à discussion, elle aura bien sûr lieu.


2. La communauté souhaiterait aussi connaitre de manière plus au moins exhaustive les différences en terme d'activités, de bonus/malus entre le fait de posséder une ville JcE et une forteresse JcJ (pourquoi se prendre la tête à essayer de récupérer une forteresse JcJ si une ville JcE offre autant ou plus d'avantages, par exemple).

Pharamond : Les forteresses et les villes sont indispensables si vous désirez accéder à l’exploitation de masse des ressources et à l’artisanat de haut niveau, en plus d’être le centre nerveux d’une guilde. Elles favorisent vos artisans, vous procurent un lieu d’échange social capable d’accueillir tout le monde, les bâtiments peuvent vous accorder des bonus une fois construits, et posséder une ville dans une zone de ressources et de construction vous aide à obtenir des ressources en plus grande qualité et quantité, ce qui à son tour permettra un meilleur équipement pour tout le monde.

Du coté des difficultés, elles sont un gouffre à ressources et, si vous êtes dans une zone JcJ, les autres vont essayer de vous en déposséder, et probablement employer les pires traîtrises pour y parvenir.
En zone JcE, vous pourriez avoir affaire à des patrouilles ou à des attaques de PNJ ou quoi ou qu’est-ce, en fonction de ce que nous aurons décidé en réponse à la question n°1.

Nous travaillons sur le sujet d’après les retours qui nous sont parvenus et la direction que nous voulons donner au jeu, donc c’est à l’examen et je ne peux pas en dire grand-chose de plus. Lorsque nous aurons matière à discussion, elle aura bien sûr lieu.


3. Concernant plus particulièrement le JcJ, est-ce que la région des Royaumes frontaliers (les "Border Kingdoms") existe réellement, aucun joueur n'ayant jamais vu de vidéo ou de screenshots à son propos et si c'est le cas, ses 3 provinces seront-elles suffisamment grandes pour accueillir des centaines de joueurs ? A trois mois de la sortie de AoC n'est-ce pas inquiétant de n'avoir rien encore vu ?

Pharamond : On a montré la construction d’une ville (à la GDC il y a tout juste quelques mois, en fait), les villes de joueurs (GDC et l’évènement communautaire) en détail, des sièges et du JcJ de masse (depuis la GC de 2007 voire même avant), des batailles JcJ, et le jeu lui-même. J’imagine qu’il ne reste plus qu’à tout rassembler et à dire “Bon au fait, ces sont les Royaumes frontaliers.” Mais qui a dit que nous n’allions pas le faire ?
En termes de taille, les Royaumes frontaliers sont assez grands pour accueillir de grandes batailles tout en restant assez petits pour aller y faire un tour et s’amuser à ruiner le château de sable du voisin juste pour se marrer. Gaute est un psychologue, après tout, et tout psychologue vous dira que si vous placez des gens dans un espace suffisamment restreint et mettez à leur disposition des ressources en nombre limité, il va finir par y avoir du grabuge. Quant à m’inquiéter, bah, j’ai vu des trucs que vous auriez du mal à croire. Des sujets de 50 pages sur les tétons. J’ai vu des sujets accoucher de rumeurs sur l’impossibilité totale de s’asseoir (pour info, on peut).
All these moments will be lost in time, like tears in the rain… (NdR : référence à Blade Runner )


4. De plus AoC devrait proposer un serveur PvP FFA (free-for-all, c'est à dire avoir la possibilité d'attaquer tous les joueurs). Pouvez-vous nous décrire en détails les mécanismes des fonctionnalités anti-PK (Player Killer,, tueurs de joueurs), anti-griefing ou anti-greykill (le fait de tuer des joueurs de bas niveau) : comment fonctionne exactement le système de chasseur de primes, s'il est toujours prévu ? Si ce n'est plus le cas, pourquoi l'avoir supprimé ?

Pharamond : Le serveur JcJ a vu le jour il y a quelques semaines et est actuellement en beta testing. C’est très intéressant en tant qu’environnement et en tant qu’expérience. Au début c’était tout simplement un serveur JcJ. Vous pouviez pratiquement tuer n’importe qui, n’importe où. Evidemment, il n’a pas fallu longtemps pour que des niveaux 80 viennent camper des niveaux 20 aux points de résurrection et nous avons dû commencer à mettre en place des règles, des principes et à installer nos systèmes.
Mais c’est une question délicate. Le JcJ est incroyablement populaire dans Age of Conan. Nous l’avons constaté à l’ouverture du serveur JcJ bêta lorsque les joueurs se sont bousculés pour entrer, comme si les Beatles jouaient à l’auberge du Godet du chien. On va avancer doucement, travailler avec les joueurs de la bêta, et édicter juste assez de règles pour que le jeu reste fun sans pour autant détruire ce que les gens viennent chercher dans le JcJ.
En gardant ça à l’esprit, il y aura des règles contre le harcèlement, mais nous traitons les problèmes à mesure qu’ils se présentent plutôt que d’essayer de légiférer sur ce qui est bien ou pas.


5. En ce qui concerne les attaques de sièges, une guilde "bien organisée" de 50 personnes pourra-t-elle se défendre ou même venir à bout d'une guilde "mal organisée" de 100 personnes (on part du principe qu'il n'y aucun mercenaire qui participe au conflit) ?

Pharamond : Absolument. A vrai dire, si je devais m’engager dans du JcJ de masse, je bûcherais les stratégies et tactiques de l’antiquité et je passerais du temps devant les chaînes d’histoire. L’introduction des collisions dans le JcJ, par exemple, implique que vous pouvez former un carré autour de vos lanceurs de sorts et soigneurs, et si votre carré est bien organisé, la canaille viendra se briser sur vous comme les vagues sur une falaise. Lors d’un siège, un groupe de défenseurs bien organisé pourrait par exemple faire une sortie pour détruire des machines de siège avant de se retirer, se concentrer sur les détenteurs de montures de siège et les descendre, ou sur des individus particulièrement pénibles, sur les soigneurs, ce qui rendrait le reste de la bataille plus facile, ou plein d’autres choses encore.
Evidemment, je suis un fou d’histoire, donc toutes les excuses sont bonnes pour en parler.


6. Nous avons appris depuis peu la disparition des classes de prestiges. Pouvez-vous nous dire quelles seront les composantes de ces dernières que le joueur retrouvera à la sortie du jeu ? Plus particulièrement, sera-t-il toujours possible d'augmenter la taille des groupes, d'avoir un péon nous aidant à la collecte des ressources, ou toutes ces idées ont-elles été abandonnées ?

Pharamond : La plupart des “bonnes idées” des classes de Prestige sont toujours là, oui, mais vous ne serez plus cantonné dans un type spécifique. Ce qui importe c’est vous, votre place dans ce monde et quel artisan vous voulez être.
ous avons encore deux ou trois surprises dans le sac “pour plus tard” et ça en fait clairement partie. Nous n’allons certainement pas tout révéler à la mi-mars et dire “Et voilà, c’est notre jeu. On espère que vous l’achèterez en mai !”


7. En outre, de nombreux joueurs s'attendaient à un artisanat plus poussé et ont été déçus par les récentes informations sur le sujet, notamment la possibilité de pouvoir par exemple fabriquer une épée de mauvaise qualité en pleine forêt, sans la nécessité d'utiliser une forge. L'artisanat ressemblerait donc plus à un gadget qu'à une vraie fonctionnalité, encore plus basique que celui de WoW.
En quoi l'artisanat proposé par AoC sera-t-il intéressant malgré tout ? N'avez-vous pas sous estimé l'intérêt que les joueurs de MMOGs (même orientés JcJ) portent à cette activité ? Envisagez-vous de l'améliorer dans le futur ?

Pharamond : Nous savons bien que l’artisanat est très populaire, et nous l’aimons aussi (j’ai chez moi des organigrammes d’artisanat et de systèmes de gestion bien plus complexes et encombrants que tout ce que j’utilise pour mes comptes personnels, pour vous donner une idée), mais un système d’artisanat vraiment hardcore (en termes de grinding, de perfectionnement ou d’heures passées à la forge) n’est probablement pas de mise pour Age of Conan, parce que ce n’est simplement pas notre objectif pour l’artisanat dans ce jeu. Notre but, c’est un principe à l’image de notre système de combat, que chacun peut prendre plaisir à utiliser, tout en laissant ceux qui veulent vraiment pousser le vice y trouver des compensations de toute sorte.

Comme il a été dit lors d’une autre interview, nous croyons avoir un système amusant pour tous. Nous continuons à penser que se procurer les différents éléments, les recettes, et faire “tourner la boutique” doit passer avant l’endurance. L’artisanat doit progresser par l’accomplissement de quêtes, la recherche de composants et la fabrication elle-même, plutôt que de voir si votre postérieur peut supporter de passer six heures assis à cliquer sur « Fabriquer » et « Détruire » encore et encore. Pour restituer les choses, il y a pratiquement autant de quêtes d’artisanat et de fabrication qu’il en existe pour monter les niveaux, donc on ne peut pas parler de « gadget ». nous y avons investi autant de temps et d’efforts que dans le système de combat ou d’autres concepts fondateurs et nous croyons que l’ampleur des options satisfera ceux qui aiment vraiment s’y coller et mettre les mains dans le cambouis, tout en restant accessible et amusant pour ceux qui veulent juste le pratiquer de temps en temps.

Quant à la question de l’utilité, vous vous apercevrez qu’il est impossible sans artisans d’accéder à des objets à logements ou d’y sertir des gemmes, de bâtir des villes, de vous procurer un équipement véritablement taillé sur mesure pour votre style de jeu de façon moins aléatoire que par le butin, de disposer de potions et autres consommables bien pratiques, etc.
En ce qui concerne le JcJ, comme il a été dit à de nombreuses reprises, seuls les objets créés par les joueurs peuvent être sertis de gemmes (alors que le butin reste ce qu’il est au moment où il tombe), donc si vous voulez un équipement vraiment personnalisé, il va vous falloir en parler à un artisan.

Source : http://aoc.jeuxonline.info/

Réactions (157)


Que pensez-vous de Age of Conan ?

802 aiment, 362 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 180 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(883 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1027 joliens y jouent, 4272 y ont joué.